Désir Cannibale
Désir Cannibale répond aux puissantes pulsions, aux envies et fantasmes d’une violence d’un autre temps. Ici la dimension de puissance précise une ambition, qui cherche à multiplier des sensations et expériences nouvelles, libérées de toute règle et de tout contrôle. L’impulsion du désir cannibale devient alors un état de conscience, une manière de penser et de se penser au monde.

“Fragments“
Fresque murale / Collage et peinture sur papier
“Fragments”, fresque réalisée pour la fondation Clément, est un travail intime sur la mémoire, la culture et l’identité.
De «qui étais-je» à «qui suis-je», me voilà un enchevêtrement d’histoires et un miroir dans lequel transite l’autre.
Par des collages et des peintures originales sur papier, sont retranscrits des fragments de souvenirs de ma vie passée en Afrique, dans la Caraïbe, puis en Métropole. J’y exprime ce désir profond de liberté et d’égalité des êtres qui nourrit autant ma mémoire que mon inspiration.
Ce désir est, - plus qu’un appétit -, un devoir de ma recherche artistique. Une dette à reconnaître.
Réveiller mes souvenirs à travers une iconographie personnelle : quelle est la part de légendes, de stéréotypes, quelle est la part de vérité ? Certains fragments surgissent et s’imposent dans leur totalité, certains sont incomplets, d’autres gommés par un temps qui forme, déforme et transforme notre mémoire. Comment se souvenir de ce qui est oublié ? Quelle mémoire portons-nous dans nos cellules ?
De quelle hérédité, de quel héritage suis-je le messager ? Par quel amour puis-je rendre l’amour que trois cultures m’ont donné ? Comment définir ma légitimité à croiser, en une seule, ces trois identités : africaine, créole, métropolitaine ? Ma légitimité est ma liberté. Ma liberté d’être soi. Incolore et multicolore. Etre et disparaître. Partout. Etre au-delà des regards, au-delà des passés. Ma liberté est mon amour vorace. Je suis cet enfant blanc contre une poitrine noire. Je suis l’amour d’une femme pour un enfant et réciproquement.
“Fragments” par le focus de ma mémoire rend particulièrement hommage à la nounou qui m’a porté sur son dos. C’est par mon cœur que l’histoire la porte ici, en Martinique, 37 années plus tard : Martine Diandy, Sénégalaise de Casamance. Précieux souvenirs.
“Fragments“ incarne mon identité multiculturelle tout en la gommant et en la déchirant pour mieux s’affranchir des carcans. Je ne suis pas de là où l’on me pose la question. Je suis.
Au présent, je me sens citoyen “des mondes”, reflets de l’image contrastée d’une Caraïbe actuelle, somme d’histoires et de couleurs.




Ethnic Stamp

Exposition solo
Pau 2018

No man’s land

Exposition collective
Dax 2018

Blockhaus Hossegor

Intervention sur le Blockhaus
Hossegor 2018

Art Trip

Exposition collective
Galerie Là, Capbreton 2018

Les curieux musées

Exposition collective
Hossegor, 2017

Nature Brute

Exposition collective
Casino d'Hossegor, 2017

Concrete Jungle

Exposition solo
Anglet, France 2017

Coloring building

Fresque Soustons
Ecole de l'Isle verte, 2017

Orgatec Design Fair

Happening
Cologne, Allemagne 2016

Fresque X Stepart

Fresque Store Stepart
Hossegor, 2016

Little House

Exposition collective
Capbreton, 2016

Blurred Line

Exposition collective
Bilbao, Espagne 2015

ERDF

Fresque X ERDF
Capbreton, 2015

MOW

Exposition Solo
Atabal, Biarritz 2014

Tribu

Exposition Solo
Messanges, France 2013

It began in Africa

Exposition Solo
Messanges, France 2012

La voie est libre

Exposition Solo
Espace 29, Bordeaux 2012

Boxpark X Volcom

Ceiling painting
London, UK 2012

Heart For Others

Exposition collective
L’Atabal, Biarritz 2011

Subkultura

Exposition collective
Pragues, Czech 2009

Carpe Diem

Installation
Casino d’Hossegor, 2011

Exposition d’Automne

Exposition collective
Casino d’Hossegor, 2010

Ka ou ka bwe?

Exposition Solo
Chais Dando, Hossegor 2011

On the road to nowhere

Exposition en binôme
La Centrale, Bordeaux 2006